Comment rénover un appartement haussmannien de A à Z ?

Reconnaissable à son architecture et son esthétique unique, l’appartement haussmannien a un charme fou ! Il faut donc être particulièrement vigilant si vous souhaitez effectuer des travaux de rénovation dans ce petit bijou. Découvrez notre guide pour savoir comment rénover un appartement haussmannien de A à Z !

Pourquoi rénover un appartement haussmannien ?

Les constructions haussmanniennes datent du dix-neuvième siècle. Un appartement haussmannien est donc forcément ancien ! Avec le passage des années, il est très courant qu’un logement de cette époque ait besoin de rafraîchissement !

Quand on pense à un appartement haussmannien, on visualise tout de suite de beaux volumes avec une grande hauteur sous plafond. C’est en effet un point fort de ces anciens appartements bourgeois. Toutefois, il est clair que les attentes en terme de logement ont bien changé depuis les années du Baron Haussmann. L’aménagement originel des appartements haussmanniens n’est plus considéré comme fonctionnel. Les pièces techniques (salle de bain, cuisine, WC) manquent souvent de lumière et sont éloignées des pièces de réception. Les logements peuvent également être moins bien isolés du point de vue thermique et acoustique.

Rénover un appartement haussmannien vous permet de gagner en confort, en fonctionnalité et en modernité. Pour autant, il n’est pas question de gommer toutes traces du passé. Le challenge est donc le suivant : comment rénover un appartement haussmannien tout en conservant son charme ?

Les précautions à prendre avant de rénover un appartement haussmannien

Avant de vous lancer dans une rénovation lourde, n’oubliez pas de consulter le règlement de votre copropriété et d’interroger le syndic. Certains travaux peuvent être interdits ou nécessiter l’accord des autres copropriétaires.

Cette démarche est d’autant plus importante si vous envisagez de faire des travaux qui altèrent la structure de l’immeuble. Par exemple, l’ouverture d’un mur ou d’une cloison peut fragiliser l’ensemble de l’édifice. Il arrive donc que la copropriété pose des conditions pour s’assurer du bon déroulement de l’opération. Elle peut par exemple vous imposer de faire réaliser une étude de structure ou de choisir un professionnel pour réaliser les travaux.

Si de telles exigences existent dans votre copropriété, vous êtes tenu de les respecter et de supporter les frais associés.

Les 5 points clés pour rénover un appartement haussmannien

Voyons maintenant 5 éléments clés pour réussir la rénovation d’un appartement haussmannien.

1. Protéger les surfaces durant le chantier

Il est essentiel de bien protéger les surfaces avant de démarrer le chantier, d’autant plus si vous effectuez des travaux de dépose ou de démolition. Il serait dommage de dégrader le parquet ou d’abîmer les murs lors des travaux ou de l’évacuation des gravats. Pensez donc bien à protéger les surfaces de votre logement mais aussi des parties communes de l’immeuble.

2. Repenser l’espace

Lorsque vous planifiez la rénovation de votre appartement haussmannien, vous devez considérer l’aménagement de l’espace. Cela implique de réfléchir à la position et à l’utilité de chaque pièce. Cela vous amènera peut-être à vouloir modifier l’agencement intérieur de l’appartement. Vous pouvez par exemple :

  • Fusionner des pièces ;
  • Supprimer un couloir ;
  • Déplacer la cuisine ;
  • Créer une suite parentale ;
  • Etc.

Attention ! Abattre ou ouvrir une cloison dans un appartement haussmannien n’est pas sans risque. Il n’est pas rare de constater qu’un cloison est devenue porteuse avec le temps. Il est donc fortement recommandé de faire appel à un spécialiste avant de démolir (même partiellement) une cloison ou un mur.

3. Remplacer les fenêtres

Les fenêtres haussmanniennes d’origine sont composées de simple vitrage. Vous voudrez probablement les remplacer pour améliorer l’isolation thermique et la performance énergétique de votre logement.

Privilégiez des fenêtres en bois ou en aluminium plutôt qu’en PVC. Veillez bien à garder le même style de fenêtres afin de ne pas dénaturer la façade. Il est fortement recommandé de vous rapprocher du syndic de copropriété avant tout remplacement de fenêtre.

4. Restaurer le parquet haussmannien

Les appartements haussmanniens sont généralement équipés d’un parquet en chêne massif posé en point de Hongrie ou à bâtons rompus. C’est un atout fort de ce type de logement. Plutôt que de le recouvrir ou le remplacer, vous voudrez sans doute faire le maximum pour restaurer un parquet haussmannien abîmé.

Si l’état général est relativement, bon, il suffit peut-être de le poncer et de le vernir pour lui rendre sa beauté d’origine. Pour se débarrasser de tâches, vous pouvez teinter le parquet totalement et le vitrifier. Si les dommages sont assez localisés, votre parquettiste peut remplacer les lames abîmées. Lorsque les dégâts sont plus importants, il peut être préférable de refaire le parquet dans son ensemble en respectant autant que possible le style haussmannien.

5. Restaurer les éléments caractéristiques

Une autre caractéristique d’un appartement haussmannien est qu’il comporte des corniches décoratives et des moulures aux murs et aux plafonds. La plupart du temps, il abrite également une ou plusieurs cheminées en marbre.

Si vous voulez garder l’authenticité et le charme de votre appartement haussmannien, vous devez conserver et restaurer ces éléments. Faites appel à un plâtrier staffeur pour remettre en état les moulures et corniches en plâtre. Il pourra également effectuer les raccords nécessaires si vous avez supprimé ou ajouté une cloison.

Quel budget pour rénover un appartement haussmannien ?

Le budget de rénovation d’un appartement haussmannien dépend de deux facteurs principaux :

  • L’état de conservation du bien ;
  • La nature et l’ampleur des travaux à effectuer.

On peut toutefois définir un ordre de grandeur du coût de rénovation d’un appartement haussmannien en fonction du type de travaux envisagés :

  • Rafraîchissement. Ce type d’intervention consiste essentiellement à refaire les peintures du logement et à rénover les moulures. On prévoit également le remplacement (sans déplacement) des sanitaires, des interrupteurs et des prises.

Prix au m² : de 100 à 600 €.

  • Rénovation légère. En plus du rafraîchissement, on prévoit ici la restauration ou le remplacement des revêtements de sol, l’isolation thermique et le remplacement des menuiseries extérieures.

Prix au m² : de 600 à 1000 €.

  • Rénovation lourde. Il s’agit là d’une rénovation complète qui inclut des modifications structurelles (murs et cloisons), la réfection (voir le déplacement) des pièces techniques (WC, salle de bain, cuisine), le changement des menuiseries et la remise à neuf de tous les revêtements de finition.

Prix au m² : de 1000 à 1500 €.