Tout savoir sur les WC chimiques de chantier

Le code du travail exige à l'employeur de mettre, à disposition de ses salariés, des structures afin que ces derniers soient dans de bonnes conditions de propreté et d'hygiène. Ainsi, l'installation de toilettes, de vestiaires, de lavabos voire de douches est primordiale dans les chantiers.

Pour répondre à cette obligation, les entreprises du bâtiment louent généralement des toilettes chimiques. Autonome et facilement déplaçable, cet équipement est très répandu dans les chantiers. Découvrez dans ce guide, toutes les informations à connaître sur les WC chimiques de chantier.

Louer un WC de chantier

Les toilettes chimiques de chantier

Surtout utilisés en extérieur, les WC chimiques sont indispensables lors des chantiers. Fabriqué à partir de polypropylène moulé, ce type de sanitaire permet d'améliorer le confort et l'hygiène des salariés. Disposant d'une autonomie complète, ce sanitaire peut être fixe ou portatif. Ce matériel s’utilise également dans des lieux qui ne sont pas équipés d’eau ou d’électricité.

Alors que d'autres types de toilettes existent (raccordable, sèche, etc), le modèle chimique est très prisé par les professionnels du bâtiment. En effet, il offre de nombreux avantages.

Tout d'abord, les WC chimiques consomment très peu d'eau par rapport aux autres modèles. De plus, ces équipements sont facilement utilisables et peuvent rapidement être nettoyés. Confortables d'utilisation, ces toilettes se transportent facilement d'un chantier à un autre, grâce notamment à un camion grue ou un poids lourd.

Les WC chimiques sont donc très pratiques dans les chantiers.

Quelles sont les réglementations d'un WC chimique de chantier ?

Dans un chantier, l'hygiène est essentielle au bien-être des salariés. Afin d'améliorer leur confort et de garantir de bonnes conditions de travail, l'employeur doit obligatoirement intégrer des toilettes, qu'elles soient chimiques ou non, lors des travaux.

Plus précisément, pour les WC, le nombre de toilettes dépend de votre effectif. Selon l'article R4228-10 du code du travail, un cabinet d'aisance et un urinoir doivent être mis en place pour 20 hommes et deux cabinets pour 20 femmes. Pour un effectif inférieur à 20 personnes, un cabinet d'aisance par genre suffit. Cette loi s'applique pour les chantiers qui ont une durée supérieure à 4 mois.

Pour ceux inférieur à 4 mois, l'employeur peut utiliser des véhicules spécialement aménagés comme cabine d'aisance. Si le lieu du chantier ne permet pas l'installation de sanitaires, l'entrepreneur doit trouver, à proximité des travaux, un local ou un emplacement.

À noter que ces sanitaires doivent être nettoyés au moins une fois par jour. Le plan d'installation des sanitaires doit obligatoirement être intégré dans le PPSPS.

À lire aussi :
WC : quel modèle choisir ?

Comment fonctionne un WC chimique ?

Le fonctionnement des toilettes chimiques est très simple. Tout d'abord, il est indispensable de posséder certains produits chimiques (vendus dans des boutiques), pour d'une part, dissoudre les matières organiques, et d'autre part, réduire les mauvaises odeurs. Ces additifs chimiques peuvent être en forme de poudre permettant de doser leur usage ou biodégradable (souvent des pastilles) afin de respecter l'environnement.

Ces sanitaires sont composés de deux réservoirs, qui sont généralement reliés par un levier :

  • Un réservoir des matières organiques qui sont dissoutes grâce aux produits chimiques
  • Un réservoir d'eau qui s'active lorsque vous lancez la chasse d'eau

De plus, les WC chimiques ont l'obligation d'être vidangés. La fréquence de vidange dépend principalement de la taille du réservoir des matières et du nombre de personnes utilisant cet équipement. Son autonomie varie donc du modèle et du fabricant.

À savoir : la vidange ne peut être effectuée que dans les endroits prévus à cet effet. Par exemple, cette mission ne peut pas être réalisée dans une fosse septique. En effet, le déversement des produits chimiques est soumis à des règles strictes.

Comment bien choisir son sanitaire ?

Pour bien choisir son WC chimique de chantier, plusieurs éléments doivent être pris en compte notamment :

  • Le volume de réservoir des matières organiques : plus celui-ci est grand, moins vous aurez à le vider régulièrement
  • Le nombre d'utilisateurs : ce critère est important pour savoir quel réservoir choisir et combien de toilettes louer ou acheter
  • Le fonctionnement de la chasse d'eau : selon votre besoin, le fonctionnement peut être manuel ou automatique
  • Manipulation de la vidange : optez pour un modèle WC chimique où vous pouvez facilement réaliser la vidange

Prix de toilettes chimiques de chantier

Le tarif des toilettes de chantier fluctue en fonction de plusieurs critères tels que le fabricant, le modèle, etc. Selon votre budget et la fréquence d'utilisation de l'équipement, vous avez le choix entre l'achat et la location de toilette de chantier. Si c'est pour une utilisation ponctuelle, optez pour la location. En effet, cette solution sera davantage rentable. Le prix de location d'une toilette chimique de chantier, chez Tracktor, est à partir de 5€ HT/J, assurance comprise.

L'acquisition de ce sanitaire de chantier demande un investissement important. En effet, le tarif d'un WC chimique de chantier varie entre 400€ et 2 000€. Si vous avez un personnel restreint et que vous comptez utiliser cet équipement très régulièrement, l'achat est vite rentabilisé.

Les fabricants de WC chimiques de chantier

Sur le marché des sanitaires de chantier, de nombreux fabricants existent. En voici les principaux :

  • Algeco : fondé en 1955, Algeco est le leader de la fabrication de constructions modulaires. Ces modules sont souvent utilisés comme bureau, réfectoire, salle de réunion, locaux techniques, etc. L'entreprise est connue à l'international puisqu'elle est présente dans 21 pays (Australie, Nouvelle-Zélande...). Algeco met à disposition de ses clients une large gamme Cabnett correspondant aux WC chimiques.
  • Cougnaud : créée en 1972, Cougnaud est une entreprise qui fabrique des constructions modulaires industrialisées. Ce constructeur possède 3 sites de production en Vendée, 6 agences commerciales en France et emploie près de 1 500 personnes. Cougnaud produit également des toilettes de chantiers pour leurs clients.
  • CNSE : depuis plus de 45 ans, CNSE (Chantiers Nouveaux du Sud-Est) confectionne des abris de chantier mobiles et fixes. Cette société propose une large gamme de produits notamment des sanitaires de chantier, des bungalows ou encore roulottes de chantier.

D'autres modèles de toilettes peuvent également être loués notamment les WC pour événementiel.

Sur Tracktor.fr, vous pouvez louer différents modèles de WC de chantier notamment :

WC chantier autonome - WC de chantier raccordable

Cellule raccordable - WC PMR