Retour à la page d'accueil

Les Travaux de Terrassement : Les étapes clés

Publié le 9 avril 2019

Partager l'article

Qu’est-ce que le terrassement ?

Le terrassement consiste à préparer un terrain à accueillir une infrastructure, de sorte à ce que celle-ci soit stable, sans aucun risque de tassement, glissement ou effondrement du sol.

Avant d’effectuer un terrassement, il faut commencer par une inspection préliminaire du terrain. Quant à l’exécution du terrassement, elle se fait en 4 étapes principales nécessitant un recours aux engins de terrassement.


Les travaux préliminaires avant terrassement

Avant d’entamer un terrassement, une inspection de la stabilité ainsi que de l’équilibre du sol s’impose.

Il est évident, que les travaux ne peuvent démarrer s’il y a des canalisations enterrées sur le chantier. Il faut donc les démolir. Il en est de même pour les anciennes infrastructures présentes sur chantier ainsi que les arbres pouvant encombrer l’espace de travail.

À lire aussi : Le guide de la démolition

Terrassement


Première étape de terrassement : le piquetage

Qu’est-ce qu’un piquetage ?

Le piquetage (ou bornage) permet de délimiter un terrain afin qu’il soit bien défini et que les travaux soient conformes aux plans faits par l’architecte.

Le piquetage se fait matériellement par des piquets, dont l’emplacement est défini par un géomètre. Cette étape de terrassement est primordiale pour que le chantier puisse s’intégrer totalement à son voisinage sans endommagement des canalisations repérées lors de cette étape.

Quel est le prix d’un bornage ?

Le tarif d’un géomètre pour un bornage oscille en moyenne entre 1,5€/m² et 4€/m². Il faut alors compter, en général, une somme entre 500€ et 1800€ (frais de notaire inclus). Néanmoins, ce prix dépend de la taille du terrain ainsi que de la complexité du bornage.


Seconde étape de terrassement : le déblai

Qu’est-ce qu’un déblaiement ?

Le principal objectif d’un terrassement est avant tout la planéité du sol. D’où la nécessité d’un déblaiement, également appelé décaissement ou décapage.

Cette étape consiste à enlever une première couche de terre (la terre végétale) et ne conserver que les couches du sol sur lesquelles on peut construire.Il s’agit donc d’un abaissement du niveau du sol. Une fois le terrain déblayé, il faut le lisser, c’est-à-dire qu’il faut boucher les cavités jusqu’à l’obtention d’un terrain plat et lissé : on parle de remblaiement.

Quel engin de chantier pour déblayer ?

Les engins de terrassement coûtent extrêmement chers à l’achat, la location de matériel BTP peut donc être une alternative intéressante. Sur Tracktor.fr, vous pouvez effectuer vos locations très facilement, avec un devis gratuit et une possibilité de location avec opérateur. Vous trouverez la machine qui correspondra au type de travaux à effectuer et à la nature de votre chantier.

Pour le déblaiement, vous pouvez utiliser, la mini pelle pour les petits chantiers ou sa grande soeur, la pelleteuse, pour de plus grands travaux d’excavation ou encore le Bulldozer !


Troisième étape de terrassement : le remblai

Qu’est-ce qu’un remblaiement ?

Remblayer un terrain consiste à ajouter des matériaux de remblai (sable, terre, gravier, roche, gravats…etc) afin de combler les creux ou failles du sol. Le remblaiement d’un terrain creusé permet de l’aplanir et de combler toute irrégularité pouvant y être présente, comme il permet d’apporter une base solide à la construction. Il s'effectue souvent par couches successives compactées, afin d’assurer une bonne densité du sol.

Quel engin de chantier pour remblayer ?

Afin de compacter les couches successives de remblai, vous pouvez louer un compacteur, idéal pour tasser les remblais sur les gros chantiers. Quant aux chantiers de taille moyenne ou petite, nous vous recommandons l'utilisation d’une plaque vibrante ou d'une pilonneuse.

chantier terrassement


Quatrième étape de terrassement : Transport et évacuation des terres

L’évacuation des terres excédentaires prélevées est nécessaire après toute opération de terrassement. L'utilisation du Bulldozer est à envisager. Cet engin dont la traduction en français est « bouteur » est caractérisé par sa puissance, car rien ne lui résiste ! Il permet le déplacement de grande quantité de matériaux de manière efficace.

À lire aussi : La gestion des déchets de chantier


Nous espérons que cet article vous a été utile, si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager !

L’équipe Tracktor.


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son chantier et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Inscrivez-vous à la newsletter