Retour à la page d'accueil

La gestion des déchets de chantier

Publié le 20 août 2018

Partager l'article
Déchet de chantier

La gestion des déchets de chantier, pourquoi on en parle ?

Les trois-quarts des déchets produits en France proviennent des activités du BTP. C'est ainsi qu'une certaine prise de conscience des impacts environnementaux issus de la construction a conduit au développement de ce qu'on appelle la gestion des déchets de chantier.

Gérer les déchets sur chantier et les valoriser est non seulement un enjeu environnemental majeur, mais également une responsabilité qui touche les professionnels du BTP.

En France, le tri des déchets est une obligation. Dans la construction, leur enfouissement et leur incinération sur chantier sont interdits par la loi. Et des sanctions pénales sont prononcées si l'on ne respecte pas les obligations de valorisation des déchets.


1.Les différents types de déchets en BTP

1.1 Les déchets inertes

déchet inerte les déchets inertes

Qu'est-ce que les déchets inertes ?

Les déchets inertes représentent 72% des déchets de chantier. Les déchets inertes sont des déchets minéraux qui, après stockage, conservent intactes leurs caractéristiques physico-chimiques. Il s’agit d’une sous-catégorie de déchet non dangereux issu principalement de l'activité de construction.

Les déchets inertes ne se décomposent pas et ne sont pas biodégradables.Ils ne détériorent pas les autres matières stockées avec eux. Les principaux déchets inertes du BTP sont :

  • Terre
  • Matériaux de terrassements
  • Céramique
  • Béton
  • Parpaing
  • Tuiles
  • Briques
  • Pierres naturelles
  • Gravats
  • Verre

L'élimination des déchets inertes

L'élimination des déchets inertes se fait dans des installations de recyclage ou dans des «ISDI », installations de stockage des déchets inertes.

La valorisation des déchets inertes

Les déchets inertes peuvent avoir diverses réutilisations, par exemple, les pierres naturelles, la terre et les produits «béton » peuvent être valorisées pour constituer des granulats se substituant aux granulats naturels dans les renforcements d'infrastructures.

Le recyclage des déchets inertes est la meilleure façon de les valoriser , en effet, le recyclage du béton permettra de remblayer ou exhausser un terrain afin de l'aménager.

Le verre peut également être réutilisé suite au recyclage, s'il n'est pas contaminé par d'autres matières. On peut également avoir recours au concassage et criblage des déchets inertes afin de les valoriser sur leur site de construction .

À lire aussi :
Artisans du BTP, comment optimiser sa présence en ligne

1.2 Les déchets non dangereux non inertes :

déchet banal

Qu'est-ce que les déchets non dangereux non inertes ?

Les déchets non dangereux non inertes représentent 26% des déchets du BTP. Il s’agit de déchets qui ne sont pas classés déchets inertes, mais ne sont pas pour autant dangereu. Ils sont non corrosifs, non explosifs et sont souvent appelés des « déchets industriels banals » ou DIB. Voici quelques exemples de déchets non dangereux non inertes :

  • Bois
  • Plastique
  • Emballages
  • Plâtre
  • Métaux
  • Isolants

L'élimination des déchets non dangereux non inertes

Les déchets non dangereux non inertes peuvent être stockés dans des ISDND : installations de stockage des déchets non dangereux, s'ils ne sont pas recyclables ni plausibles pour une incinération. Si ces déchets n'ont pas été triés, l'élimination se fait dans une déchetterie.

La valorisation des déchets non dangereux non inertes

La valorisation des déchets non dangereux se fait soit par le biais d'une valorisation énergétique ou une valorisation de matière. Le bois par exemple peut subir une valorisation énergétique dans des chaufferies à base de bois, ou une valorisation matière par la création de pâte à papier ou encore des panneaux, etc.

Les métaux peuvent être refondus et réutilisés en métallurgie. Le recyclage du plastique et des emballages puis une réutilisation immédiate est la valorisation matière la plus rentable dès qu'il s'agit de plastique et PVC .

1.3 Les déchets dangereux

Qu'est-ce que les déchets dangereux ?

déchets dangereux les déchets dangereux

Pour leur part, les déchets dangereux représentent 2% des déchets du BTP. Les déchets dangereux comme leur nom le suggère, contiennent des substances toxiques. Dans cette catégorie, on retrouve :

  • Huiles
  • Goudron
  • Hydrocarbures et leurs dérivés
  • Piles
  • Amiante
  • Plomb
  • Appareil et produits contenant du PCB ou des gaz fluorés
  • Bouteilles de gaz
  • Peintures et vernis

L'élimination des déchets dangereux

Les déchets dangereux (les produites et leurs contenants éventuels) nécessitent un traitement particulier lors de la collecte. Ils ne doivent absolument pas être mélangés avec d'autres déchets, et doivent être emballés et étiquetés. S'ils ne sont pas valorisables, les déchets dangereux sont stockés dans des ISDD : installations de stockage des déchets dangereux.

La valorisation des déchets dangereux

Les déchets dangereux sont également valorisables. Des processus de valorisation de certains de ces déchets existent, mais sont en général coûteux. Les matériaux contenant par exemple un revêtement avec des peintures au plomb sont traités par vitrification ou par sablage dans des locaux spécifiques.

S’ils ne sont pas valorisables, les déchets dangereux sont stockés dans des ISDD, installations de stockage des déchets dangereux. On peut ainsi citer l’amiante.

Selon la réglementation, les déchets dangereux font l’objet d’un suivi documenté. Le BSDD (bordereau du suivi des déchets dangereux) doit être renseigné et visé par chacun des intermédiaires (producteur, collecteur, transporteur et exploitant de l’installation destinataire final). Il permet d’assurer la traçabilité de ces déchets et constitue une preuve de leur élimination par le producteur responsable.

À lire aussi :
Tout savoir sur le PPSPS

2.Les bonnes pratiques à adopter

Afin d'assurer une bonne gestion de déchets sur chantier, et une évacuation conforme aux normes, il convient de respecter les principes de base : isoler les déchets dangereux et, si la place disponible sur le site le rend possible, ne pas mélanger les DIB et les déchets inertes.

Les bennes de collecte

Il est certainement intuitif qu'afin d'assurer un bon tri sur chantier, il faut s'équiper de bennes de collecte, typiquement, il faut avoir trois bennes pour les trois types de déchets. Comme nous l'avions mentionnés avant, il ne faut pas mélanger les déchets inertes, les déchets dangereux et les déchets non dangereux.

De façon optimale, certains chantiers réussissent le tri suivant : inertes, métaux (chutes de treillis, fers à béton, éléments de charpente, chutes de rails divers …), bois, plâtre (chutes de plaques et enduits), autres DIB, déchets dangereux.

Si les grandes et moyennes entreprises de construction font appel à des prestataires spécialistes pour l’enlèvement et le traitement hors chantiers des déchets, les PME ont plutôt l’habitude de se rendre par elles-mêmes dans les déchèteries.

L'achat de trois bennes de collecte ou plus, n'est pas rentable. La location de bennes sur tracktor.fr vous simplifiera énormément le processus du tri.

Il existe différents types de bennes :

  • Les bennes à déchets inertes ou les bennes à gravats : Vous pouvez effectuer une location d'une benne de type déchets inertes sur Tracktor.fr à partir de 200€/j.
  • Les bennes à déchets industriels banals (DIB) : sur Tracktor.fr vous trouverez des bennes DIB de capacités allant de 3m3 Jusqu’à 30 m3 . Ce type de bennes peut être loué à partir de 220€/j.
  • Vous pouvez également envisager une location de bennes pour les déchets verts, les déchets recyclables ou encore les objets encombrants.

Vous pouvez retrouvez ces bennes sous différentes formes : basculantes ou auto-basculantes, ouvertes ou à couvercle, mobiles ou amovibles, à fond ouvrant, à ridelles,

bennes de collecte

Les sacs à gravats
Les sacs à gravats sont utilisés quand le volume de gravats à évacuer n'est pas très important ou lorsque l'accès au chantier est difficile. Vous pouvez acheter des sacs à gravats de magasins tels que Leroy Merlin ou Castorama. Dans le cas où vous avez affaire à de grands volumes de gravats, un sac à gravats à grande capacité portante peut être utilisé, mais il faudrait envisager une location d'un camion bras de grue afin de pouvoir déplacer le sac à gravats.

Les bacs à déchets dangereux
Différents types de conteneurs existent, préférés en général en plastique.

Vous pouvez faire appel à des entreprises qui se chargent d'un peu plus que la simple vente de sacs à gravats, on cite :

  • Clic'BAG VEOLIA : Vous pouvez commander les sacs à gravats en ligne et convenir avec Veolia de la date de collecte des déchets.
  • Privacia est une entreprise spécialisée dans la destruction sécurisée et le recyclage des déchets.
  • Les ripeurs est une startup qui s'occupe de la collecte et du recyclage des déchets de chantier non dangereux.
  • iZi bag facilitera le recyclage des déchets sur votre chantier. L'achat des sacs à gravats iZi Bag se fait d'un distributeur tel que Leroy Merlin, après avoir rempli vos sacs à gravats, il suffira de faire appel à l'entreprise qui se chargera de la collecte, le recyclage et la valorisation de vos déchets, tout en gardant leur traçabilité.
  • Ecodrop se charge de mettre en relation les artisans du BTP et les déchetteries pro. Leur service comprend la collecte des déchets, et leur dépôt dans des déchetteries.


La collecte par camion

La méthode de collecte des déchets varie en fonction des tonnages estimés sur chantier de déconstruction ou démolition. Dans le cas où le volume de déchets est grand et l'évacuation est pressante, il faut effectuer une location d'un camion benne. Sur Tracktor.fr, vous trouverez une panoplie de camions bennes ayant chacun des caractéristiques pouvant répondre à vos besoins.

Que dit la réglementation ?

Tout producteur de déchets est tenu d’assurer ou de faire assurer la gestion de ses déchets par un tiers. Il est responsable de ses déchets jusqu’à leur valorisation finale. Les producteurs de déchets sont donc tenus de choisir des filières conformes à la règlementation et détentrices des autorisations préfectorales leur permettant d’exercer dans le secteur du recyclage et de la valorisation des déchets.

En France, malgré les mesures en place près de 80 000 tonnes de déchets sont jetés dans des décharges sauvages par des particuliers ou sociétés peu scrupuleuses. Véritable fléau pour l’environnement, l’état cherche à remédier au problème par des sanctions financières mais très peu des contrevenants sont pris.

Les sanctions prévoient 1 500 euros en cas de dépôt depuis un véhicule et, s’il s’agit de déchets professionnels, cela peut aller jusqu’à 75 000 euros d’amende.

Le recyclage en France

Le recyclage est une industrie d’avenir, nécessaire et bien implantée en France. Elle représente aujourd’hui un chiffre d’affaire de 8,2 milliards d’euros et près de 102 millions de tonnes de déchets collectés en 2017.

Recyclage en france


Si cet article vous a été utile, n'hésitez pas à le partager 😊

L'équipe Tracktor !


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son chantier et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Pour aller plus loin