Retour à la page d'accueil

Le guide de la démolition

Publié le 24 décembre 2018

Partager l'article

Chaque conception de structure a une durée de vie. Cette durée de vie varie en moyenne entre 80 et 100 ans en fonction de l’état de la structure.

Lorsque cette durée de vie théorique arrive au bout, la structure peut ne plus être sûre pour les bâtiments voisins et pour les passants. Il faut alors recourir à la démolition de la structure.

Qu’est-ce qu’une démolition ?

La démolition d'un bâtiment est le processus de démantèlement ou de destruction d'une structure, par des méthodes planifiées et contrôlées.

Le terme technique utilisé aujourd'hui est déconstruction, il comprend non seulement la démolition, mais également le tri sélectif. Le principe de déconstruction est inscrit dans une circulaire (du 15 février 2000) obligeant, ainsi, les maîtres d’ouvrage à prendre en compte la gestion des déchets dont ils sont à l'origine.

Cette circulaire a permis ces dernières années de rediriger la filière de démolition vers la déconstruction. La notion de démolition n'englobait que la mise en décharge des déchets désormais grâce à la déconstruction, on valorise les déchets, afin de recouvrir le cycle de vie des matériaux et de l’édifice construit.

La prise en compte de l'intégralité de ce cycle permet de donner une seconde vie à ces déchets qui représentaient en France, selon la Federec, 25 millions de tonnes, dans le secteur du bâtiment en 2017.

demolition

Pourquoi a-t-on recours à la démolition ?

Démolir un bâtiment n’est pas chose facile, il faut mettre en place une planification minutieuse, qui diffère selon la raison et le type de démolition.

Structures endommagées

Une structure préexistante endommagée est souvent une raison primordiale à la démolition. De même, les structures endommagées peuvent nécessiter une démolition lorsqu'elles empiètent sur les installations vitales d'un bâtiment :

  • Lignes de plomberie souterraines,
  • Lignes électriques,
  • Zones de transport en commun.

Agrandissement de bâtiments

Les bâtiments en expansion peuvent nécessiter un espace supplémentaire. C’est le cas, notamment, des entreprises qui se développent. Ces dernières ont besoin d'espace supplémentaire et les structures préexistantes peuvent nécessiter une déconstruction pour obtenir cet espace.

Cette déconstruction partielle de bâtiments doit être extrêmement contrôlées, les zones autour doivent être sécurisées pour éviter les blessures corporelles, les dommages matériels ou autres.

La démolition pour réduire certains risques

Lorsque de nouvelles structures doivent être créées, les structures avoisinantes peuvent être également démolies afin de réduire le risque d’incendie. De même, si l'amiante est situé dans les fondations d'une structure, une démolition sélective peut être nécessaire.

À lire aussi :
Tout savoir sur le ppsps

Quelles réglementations autour de la démolition ?

Le permis de démolir

Avant d’entamer votre projet de déconstruction, vous devez obtenir un permis de démolition, qu’il s’agisse d’une démolition partielle ou totale. Cette autorisation est destinée à assurer la sauvegarde du patrimoine bâti, mais aussi des occupants de logements anciens.

Le permis de démolition a une durée de validité de 2 ans et peut-être prolongé. Il est obligatoire dans deux situations ; si le terrain est compris dans le périmètre d’un « secteur protégé » ou lorsque la commune l’a instauré par délibération.

Seul quelques personnes peuvent déposer la demande de permis de démolition :

  • Le propriétaire du terrain
  • Une personne ayant reçu l’autorisation du propriétaire
  • Co indivisaires
  • Le meneur de l’exploration du terrain pour cause d’utilité publique
  • Ils doivent être clos afin d’interdire toute intrusion,
  • La voirie doit être protégée et les habitants et passants doivent être tenus au courant.
  • Divers contrôles sont à élaborés (réseau gaz et d’eau, lignes électriques aériennes… )

Le permis de démolition, sans construction par la suite, comporte plusieurs documents à fournir ; le plan de situation du terrain, le plan de masse des édifices qui doivent être démolis et la photographie des structures à démolir.

Le CCTP de démolition

Dans nombreux cas, la démolition entraîne la réalisation de plusieurs prestations et le cahier des clauses techniques particulières (CCTP), clause obligatoire, permet de définir les différentes étapes de travaux qu'un professionnel de la démolition aura à effectuer :

  • présenter les directives générales du projet de démolition,
  • décrire les travaux et prestations prévus,
  • comptabiliser les futurs investissements et dépenses pour réaliser la démolition.

Démolition et sécurité

Les chantiers de démolition doivent être parfaitement sécurisés, car ouvriers et passants peuvent être exposés à plusieurs risques (écroulement de structure, chute de gravats, présence de plomb et d’amiante, etc.).

Les projets de démolition nécessitent alors, souvent une couverture préventive couvrant les blessures et les pertes, de manière à protéger les individus tout au long du processus.


Les différentes méthodes de démolitions

Il existe différentes méthodes de démolition et la méthode à adopter dépendra de plusieurs paramètres :

  • L'emplacement de la structure et son environnement
  • Sa forme
  • Sa hauteur
  • Son matériau de construction

Démolition manuelle

Démolition manuelle : le dérasement

Le dérasement est une méthode de démolition manuelle qui vise à abattre un édifice en commençant par les parties hautes de celui-ci. La démolition se fait au fur et à mesure du haut vers le bas. Cette méthode est utilisée lorsqu'on cherche à diminuer la hauteur de l'édifice sans démolir les fondations pour autant ou si l'on cherche à faire une restauration partielle plutôt qu'une reconstruction. Dans certains cas, c'est l'environnement de l'édifice qui ne permet pas une démolition autre qu'un dérasement le protégeant ainsi de toute chute de pierres et de gravats.

Afin d'effectuer une démolition manuelle par dérasement, il vous faut des échafaudages. Sur Tracktor.fr vous pouvez louer les échafaudages adaptés à vos besoins en 3 clics.

Démolition manuelle : le sapement

Contrairement au dérasement, le sapement est une méthode de démolition manuelle qui se fait du bas vers le haut. L'édifice est détruit en attaquant les fondations en premiers : une saignée est réalisée à la base de l'ouvrage. La progression de démolition est assurée par des cales et des étais qui remplacent les parties détruites de l'édifice. L'effondrement de la structure se fait en détruisant ces cales et étais. Cette technique de démolition manuelle est très dangereuse et ne peut être appliquée que si l'environnement de l'édifice le permet, c’est-à-dire s'il n'y a pas de constructions avoisinantes.

Démolition mécanique

Démolition mécanique : la pelle de démolition

Démolir un édifice à la pelle mécanique hydraulique peut se faire soit :

  • En tirant l'ouvrage, dans ce cas, on parle de démolition à la pelle mécanique par traction
  • En pesant sur l'ouvrage, et là on parle de démolition à la pelle mécanique par poussée
  • En ébranlant les fondations après avoir frappé sur la construction, cette méthode de démolition à la pelle mécanique se fait par choc

Suivant la technique de démolition à la pelle mécanique choisie, on équipe la pelle d'un godet ou un croc à béton.

demolition-pelleteuse

Démolir à la pelle mécanique à godet

On a recours à une démolition à la pelle mécanique équipée d'un godet, lorsque l'édifice à détruire est bas et peu résistant à la traction. L'impact se fait sur le centre de gravité de l'ouvrage à abattre afin d'éviter la propulsion de gravats sur le personnel qui opère la pelleteuse. Une pelle mécanique à godet est idéale pour démolir des murs porteurs et tout édifice en parpaings ou briques. Le godet joue non seulement le rôle de démolisseur mais permet également de charger la benne des déchets inertes ainsi produits

À lire aussi :
La gestion des déchets de chantier

Démolir à la pelle mécanique à croc

Utilisée pour les démolitions secondaires, une pelle à croc est une sorte de pince à grande dimension utilisée pour effectuer le tri des matériaux démolis : séparer le béton et la ferraille et pour détruire les ruines tombées sur le sol après une démolition.

Démolition mécanique : le bouteur

Si vous avez affaire à un édifice de moins de trois mètres de haut dont l'environnement permet une démolition en le poussant jusqu'à ébranler les fondations, un bulldozer, également appelé bouteur est la réponse

Le brokk la machine de démolition

Le brokk est un engin de démolition télécommandé très puissant. Utilisé dans le bâtiment, les travaux souterrains, le nucléaire, l'industrie métallurgique ou encore pour la cimenterie, le brokk est pourvu d'un moteur électrique, garantissant des travaux sans émanation de gaz d'échappement et réduisant les nuisances sonores.

Démolition par découpage

Une méthode très précise de démolition, qui ne génère ni des propulsions de gravats et de pierres, ni des vibrations pouvant gêner les constructions avoisinantes. Une démolition par découpage peut s'effectuer en sciant ou en effectuant des perforations rapprochées. Des outils à diamants synthétiques sont utilisés pour découper des matériaux durs et épais, les outils à diamants sertis quant à eux, sont sollicités pour découper des matériaux moins durs. Le découpage peut également être effectué par projection d'un jet d'eau très forte sous une très haute pression, dans ce cas, on parle d'hydrodémolition. Mais la méthode la plus utilisée de démolition par découpage est celle qui sollicite une scie.


Nous souhaitons que cet article vous éclaire sur les différentes méthodes de démolition. S'il vous a été utile, n'hésitez pas à le partager !

L’équipe Tracktor 😊


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son chantier et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Pour aller plus loin