Retour à la page d'accueil

​Les 13 règles de sécurité à appliquer en utilisant une nacelle élévatrice

Publié le 26 juin 2019

Partager l'article

Le terme nacelle élévatrice, désigne une catégorie d’engins de chantier utilisés dans le cadre de travaux en hauteur. Ces machines facilitent l’accès à des endroits difficilement atteignables, et permettent aux ouvriers de travailler en toute sécurité. Connues également sous le nom de plateforme élévatrice mobile de personnel (PEMP), elles sont conçues pour accueillir une ou plusieurs personnes. Les nacelles élévatrices sont capables, lorsque la situation s’y prête, de remplacer un échafaudage.

Lors de l’utilisation d’une nacelle, il est primordial de respecter certaines règles de sécurité. En effet, même si elles disposent d’une rambarde qui protège en partie des risques de chutes, travailler à plusieurs mètres du sol reste particulièrement dangereux pour les travailleurs. Avec ce type de machines, le danger peut venir, aussi bien des airs, que du sol. Bien souvent, une négligence, un manque de vigilance ou un manque de formation peuvent être à l’origine d’accidents, souvent mortels. Même si les chiffres montrent une baisse du nombre de décès dus aux PEMP, 66 personnes dans le monde ont trouvé la mort, en utilisant une nacelle élévatrice, en 2017. Les principales causes de décès sont les chutes de hauteur (38%), les électrocutions (23%) et les renversements (12%). Afin de faire avancer la prévention et de réduire davantage les risques d’accidents, voici 13 règles de sécurité à ajouter à votre to do list, avant d’utiliser une nacelle.

1. Vérifier que l’opérateur est titulaire du CACES

Bien que non obligatoire, il est fortement recommandé au conducteurs de nacelles élévatrices de posséder le CACES R386 (prochainement R486). C’est notamment une recommandation de la Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) et de l'Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) afin d'éviter tout accident.

En revanche, l’employeur a l'obligation de former et vérifier les compétences à la conduite de ses collaborateurs par le moyen qu’il souhaite. Le CACES est une des façons de remplir cette obligation avant la délivrance de l’autorisation de conduite.
À noter, une entreprise qui fait travailler ses employés sans autorisation de conduite s’expose à d’importantes sanctions en cas d’accident.

À lire aussi :
Quel permis Caces pour quel engin ?

2. Contrôler les papiers de la machine

En cas de location de nacelle, il faut vérifier que les papiers obligatoires sont présents sur la machine. Ainsi, vous devez avoir la notice d'utilisation de la nacelle, le carnet de maintenance et le rapport de vérification périodique à 6 mois. Enfin, vous devez vous assurer que toutes les réserves ont été levées.


3. Faire toutes les vérifications d’usage avant la mise en service de la machine

Quel que soit le type de nacelles élévatrices, il est primordial de faire le tour de la machine afin de déceler d’éventuels problèmes. La première chose à inspecter est le véhicule en lui-même. Il faut vérifier les niveaux de liquides (carburant, huile, liquide de refroidissement, etc.), ainsi que les pneus, les feux ou encore les alarmes de recul. Après les vérifications du véhicule, on peut passer à celles du bras articulé. Les systèmes hydrauliques et électriques doivent parfaitement fonctionner, de même que les commandes de fonctionnement et d’urgence.

4. Inspecter les alentours de la zone de travail

Il peut arriver que l’environnement de travail présente davantage de risques que la nacelle. Lorsque l’on se trouve en intérieur, il faut inspecter le plafond et surtout s’assurer qu’il est d’une hauteur adéquate. Le plancher peut aussi être une source de danger. Il ne doit pas y avoir de trous ou de bosses qui pourraient mettre en péril la stabilité de la machine.

En extérieur, le danger principal vient du ciel. En effet, il faut être extrêmement prudent lorsque l’on travaille à proximité de lignes électriques ou de communication. Même si les lignes paraissent hors-tension, il est primordial de rester vigilant. Comme dans le cas d’une utilisation en intérieur, le sol ne doit pas être instable ou comporter des trous qui pourraient menacer l’équilibre de la machine.

sécurite-nacelle

5. Ne pas dépasser la limite de poids

Toutes les nacelles élévatrices, quel que soit leur type, possèdent une charge maximale à ne pas dépasser. Cette charge correspond au poids combiné de l’opérateur, des outils et des matériaux qui se trouvent dans le panier de la nacelle. Avant de commencer à travailler, il faut donc connaître la charge maximale que peut supporter la machine que l’on utilise, et calculer avec précision le poids de tous les éléments qui prendront place dans le panier.

Cette fameuse charge maximale varie selon le type de nacelle (araignée, télescopique, ciseaux, toucan, etc.) et selon la taille de l’engin.

C’est le fabricant de la nacelle qui est chargé de fixer la limite de poids. Il faut donc se référer au manuel d’utilisation de la machine pour éviter toute mauvaise surprise.

6. Ne pas sortir du panier durant l’utilisation

Cela peut paraître évident, mais il ne faut en aucun cas tenter de sortir de la nacelle ou de monter sur le garde-corps pendant que la machine est en fonctionnement. Le panier de la nacelle constitue un équipement de protection collectif en lui-même. Les nacelles élévatrices ne sont pas conçues pour que l’on puisse quitter le panier en cours d’utilisation. Même si l’on veut atteindre un objet légèrement hors de portée, il est préférable de déplacer la nacelle de quelques mètres, plutôt que de risquer une chute.

Si un travailleur est amené à quitter la nacelle pour effectuer une tâche, c’est que celle-ci n’est pas adaptée à la situation.

7. Respecter le nombre d’opérateurs préconisé par le fabricant

Pour chaque type de nacelles, il y a un nombre limité d’opérateurs qui peuvent être présents dans le panier. C’est le constructeur de l’engin qui est chargé d’indiquer le nombre d’opérateurs nécessaires.

  • Les PEMP de type 1
  • On distingue deux catégories de nacelles de type 1 : celle dont l’élévation est uniquement verticale et celle dont l’élévation est multidirectionnelle. Les nacelles de type 1 nécessitent deux personnes. L’une manœuvrant la nacelle depuis le panier et l’autre, au sol, indispensable pour guider l’opérateur et prévenir les secours en cas de besoin. Le type 1 regroupe les élévateurs dont le déplacement n’est autorisé qu’avec la plateforme repliée en position de transport. On retrouve ainsi les nacelles-araignées et les nacelles télescopiques.

  • Les PEMP de type 2
  • La réglementation change concernant les nacelles de type 2. Cetype regroupe les nacelles dont le déplacement avec la plateforme déployée ne peut être commandé que par un organe fixé sur un châssis. Dans le type 2, on retrouve principalement les camions-nacelle. Trois personnes sont nécessaires à l’utilisation de ce type de nacelle. Le conducteur de l’engin porteur, l’opérateur de la plateforme et une autre pour guider l’opérateur.

  • Les PEMP de type 3
  • Cette catégorie comprend les nacelles ciseaux et les nacelles articulées. Pour ces nacelles, la translation avec la plateforme en position haute peut être directement commandée depuis le panier. Il faut deux personnes pour les manœuvrer, l’une dans le panier qui contrôle les commandes et une autre au sol pour guider et intervenir en cas d’urgence.

8. Porter un harnais de sécurité et un casque

Cette catégorie comprend les nacelles ciseaux et les nacelles articulées. Pour ces nacelles, la translation avec la plateforme en position haute peut être directement commandée depuis le panier. Il faut deux personnes pour les manœuvrer, l’une dans le panier qui contrôle les commandes et une autre au sol pour guider et intervenir en cas d’urgence.

Lors de l’utilisation d’une nacelle élévatrice, il n’y a pas que l’opérateur qui est soumis aux risques. Toute personne au sol se trouvant dans la zone de portée de la machine peut être en danger. C’est pourquoi il faut éloigner les travailleurs au sol et les piétons de la zone de portée. Les travaux réalisés à l’aide de la nacelle peuvent provoquer la chute d’éléments ou de matériaux et blesser ceux qui se trouvent en dessous.

Il est également important et obligatoire de signaler la présence de la machine en positionnant des panneaux de signalisation. Le respect du balisage au sol par les piétons est à la charge de l’accompagnateur de l’opérateur. Il doit veiller au maintien en place de la signalisation et empêcher les passants d’entrer dans la zone de travaux. Signaler correctement la présence d’un chantier est primordial, surtout en cas d’accident avec un piéton. La responsabilité de l’accident sera à l’appréciation de la justice et l’entreprise devra alors démontrer que sa signalisation et son balisage étaient adéquats.

10. Prudence avec les nacelles !

Une nacelle et une machine de levage utilisée pour les travaux de second œuvre (peinture, électricité, isolation, chauffage, etc...) ou encore les inventaires d’entrepôt.

Il faut toujours faire attention dans le cadre de l’utilisation d’une nacelle élévatrice, que l'on se trouve au sol ou dans le panier. En effet, la capacité de ces engins à se déplacer et à s’élever verticalement, peut occasionner des accidents très graves, si la nacelle heurte un obstacle. La zone d’action de la nacelle doit donc toujours être dégagée afin d’éviter qu’elle ne se renverse.

Une chute de l’opérateur peut être provoquée parce que l’on appelle l’effet catapulte. Le choc d’une roue qui heurte un obstacle ou qui tombe dans un trou se répercute le long du mât et provoque un violent mouvement du panier. Si l’opérateur ne porte pas de harnais, il peut alors se faire éjecter.

Pour déplacer une nacelle, il est nécessaire de replier totalement le mât avant de bouger la machine. Un déplacement avec une machine non-repliée peut provoquer son basculement.

11. Ne pas utiliser de nacelle pour faire de la manutention

Les nacelles élévatrices sont des machines uniquement destinées aux travaux en hauteur et au levage de personnes et d’outils. Il ne s’agit en aucun cas d’engins de manutention. Elles ne doivent donc pas être utilisées pour déplacer des objets ou des matériaux. En utilisant une nacelle comme machine de manutention, vous risquez de dépasser la charge maximale, sans vous en rendre compte. Cela peut provoquer le renversement de la machine et mettre en danger les personnes aux alentours.

Pour toute action de manutention, Tracktor offre la possibilité de louer, dans les principales villes françaises et prochainement sur tout le territoire, des chariots élévateurs et des chariots télescopiques. Ces machines sont disponibles avec ou sans chauffeur, pour soulever ou déplacer tous vos matériaux.

12. Ne pas utiliser la nacelle en cas de vents violents

Utiliser une nacelle élévatrice sous un mauvais temps ou des vents violents est une pure folie ! Les élévateurs répondant à la norme française EN280 sont conçus pour être stables face à des vents allant jusqu’à 12,5 mètres par seconde, soit 45 km/h. La vitesse maximale admissible doit obligatoirement être indiquée sur la plaque fixée sur la machine par le constructeur. Pour certaines nacelles utilisables en intérieur comme les nacelles toucans électriques, la vitesse maximale peut être nulle.

Avant d’entamer ses travaux, il faut donc se renseigner sur les conditions climatiques. Certaines entreprises disposent même d’anémomètres pour vérifier la vitesse du vent directement sur site.

13. Ne négliger aucune des consignes de sécurité !!

Toutes les consignes de sécurité que nous venons de citer ne doivent pas être prises à la légère. Même si le temps presse, ou si votre chantier a pris du retard, aucune raison ne justifie la négligence de sa propre sécurité, et de celle de ses collègues ou employés. Du fait des hauteurs qu’elles peuvent atteindre, les accidents de nacelles élévatrices sont souvent mortels. Un accident est vite arrivé, et il peut entraîner la fermeture de l’entreprise et mettre en danger des dizaines, voir des centaines d’emplois.

L’utilisation d’une nacelle élévatrice, comme pour toutes autres machines, comporte des risques. Mais en suivant ces quelques consignes et en restant vigilant durant votre chantier, vous pourrez travailler en toute tranquillité.

L'équipe Tracktor


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son chantier et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Inscrivez-vous à la newsletter