Retour à la page d'accueil

Construire un bâtiment: du permis de construire à la réception des travaux

Publié le 2 juillet 2020

Partager l'article

La construction d’un bâtiment ou d’une habitation est un processus long et fastidieux qui peut prendre plusieurs années. Du permis de construire à la réception des travaux, de nombreuses étapes sont à franchir et de nombreux documents administratifs doivent être remplis.

Cet article va vous expliquer, de manière non exhaustive, les différentes étapes de construction d’un ouvrage afin d’éviter la partie technique.

Démarches administratives préalables

Demande de permis de construire

Avant de pouvoir commencer la construction d’un bâtiment, l’étape de l’avant-projet est cruciale. Elle permet notamment d’étudier la faisabilité du projet (en termes de budget et technique), de se renseigner sur la constructibilité du terrain et surtout de rédiger un dossier de demande de permis de construire. Certains constructeurs accompagnent les particuliers sur ce type de démarches. Dans ce dossier figurera assez de détail, tels que les surfaces et volumes (emprise au sol, hauteur, nombre d’étages…), des vues des façades avec matériaux utilisées, pour instruire le permis.

Le permis de construire est une autorisation d’urbanisme délivrée par la mairie de la commune où se situe le projet. Il faudra donc faire une demande auprès de la mairie en remplissant un document.

La démarche est relativement simple et rapide (moins de 2 mois), mais valide seulement 2 ans.

Une fois que vous aurez reçu le permis de construire, il doit être « purgé de tout recours », ce qui signifie que l’on doit afficher le permis de construire afin que les riverains aient l’information. L’affiche est doit être d'au moins 80 cm, contenir le cachet de la mairie et être visible sur la voie publique pendant au moins 2 mois. D’autre part, elle doit indiquer la date et le numéro du permis, la superficie du terrain, la superficie de plancher autorisée, la hauteur des constructions et d’autres informations.

Déclaration d’ouverture de chantier (DROC)

DROC

Une fois le permis obtenu, des formalités à accomplir subsistent afin de démarrer les travaux. Il faudra déclarer au maire pendant le début des travaux (souvent au début du terrassement) l’ouverture du chantier à l’aide de la déclaration DROC.

Elle devra être déposée en 3 exemplaires. Aucune réponse n’est attendue puisque c’est une simple déclaration afin d’informer la mairie.

On distingue le DROC de la DICT (déclaration d'intention de commencement des travaux). Cette dernière doit être obligatoirement envoyée par l'entreprise qui réalise des travaux près de réseaux sous terrains et aériens (ouvrages de distribution ou transport, de gaz, eau, électricité, etc) aux exploitants des réseaux.


Le terrassement

À quoi sert le terrassement ?

Le terrassement est la première étape importante dans la construction d’un ouvrage. Le terrassement, mot venant de la “terre” permet justement de préparer la terre avant de bâtir la construction.

Les deux étapes importantes vont être le remblai et le déblai :

  • Le remblai va combler les trous du sol en déplaçant des grosses quantités de matières. Les engins les plus utilisés sont les pelleteuses, les minipelles, etc.
  • Le déblai correspond à l’étape des fouilles c’est-à-dire un creusement du sol qui permettra d’implanter les fondations.

Le terrassement permet donc à la construction finale d’être stable et d’éviter les tassements, glissements et effondrements.


Les différentes étapes du terrassement

Pour connaître les étapes clés du terrassement, consulter notre article :

À lire aussi :
Les Travaux de Terrassement : Les étapes clés


Le gros oeuvre

À quoi sert le gros oeuvre

Le “gros oeuvre” vient juste après l’étude du sol et le terrassement et correspond aux travaux permettant d’assurer la solidité du bâtiment et la création de son ossature.

Lors de cette étape, la construction de: murs porteurs, poteaux, poutres, planchers, fondations etc sera faite. Généralement, pour soulever et déplacer des matériaux, les constructeurs utilisent généralement une grue ou tout simplement une grue mobile.

Le gros oeuvre est généralement réalisé en pierre, en bois, en terre cuite ou crue, ou en parpaing. Pour les structures importantes, l’ossature est réalisée en béton armé ou en charpente métal, qui est une structure plus légère que le béton.

gros oeuvre

Les différentes étapes du gros oeuvre

Les travaux de gros oeuvre comprennent tous les travaux de maçonnerie et se présentent souvent dans cet ordre :

  • Réalisation des fondations (profondes de 0,2m à 0,9m) qui peuvent être superficielles, semi-profondes ou profondes
  • Installer un système d'évacuation des eaux usées (raccordement ou système individuel)
  • Réaliser le soubassement (3 formes différentes : Hérisson lorsque le rez-de-chaussée repose directement sur les fondations ; vide sanitaire lorsqu'un espace est conservé entre les fondations et le sol du rez-de-chaussée ; et sous-sol lorsqu’il est creusé dans le sol naturel un garage, un atelier ou une buanderie)
  • Construction de la charpente et des murs

À noter : pour un maximum de sécurité dans les chantiers et pour réduire les accidents de travail, la rédaction d'un PPSPS est obligatoire dans certains cas.

Le second oeuvre

À quoi sert le second oeuvre ? Le second œuvre débute dès lors que s’achèvent les travaux de gros œuvre.

Ce sont les travaux qui n’impactent ni la solidité ni la stabilité de l’ouvrage en construction. Les professionnels qui interviennent à ce stade de la construction sont alors des intervenants spécialisés tels que l’électricien, le menuisier, le plombier, etc.

Le second œuvre vise essentiellement à rendre la construction habitable et contribue à assurer une qualité de vie optimale. Le second œuvre correspond en fin de compte à tous les travaux de finition.


Les différentes étapes du second oeuvre

Le second oeuvre comprends un grand nombre d’étapes dont les suivantes :

  • Travaux d’isolation (sonore et thermique) afin que l’habitation soit isolée de la chaleur, du froid, de l’humidité et des nuisances sonores
  • Revêtement et finition des murs : pose de pvc, bois etc..
  • Construction des cloisons intérieures et des escaliers
  • Travaux de plomberie, d’électricité et menuiseries intérieures


Réception et livraison des travaux

La réception des travaux

Lorsque les travaux sont finis, il faut désormais procéder à la réception des travaux. Cette étape marque l’achèvement de la construction d’un logement ou de la rénovation complète d’une pièce de la maison. Cet acte intervient juste avant l’entrée dans les lieux et officialise la bonne réception du projet par le commanditaire des travaux donc par le maître d’ouvrage.

Accompagné de l’artisan, celui-ci procède à une vérification de l’ouvrage afin de s’assurer qu’il correspond bien au devis initial. La réception des travaux doit être formalisée par le procès-verbal (PV) de réception de travaux.

Télécharger votre PV levée de réserve et réception de travaux

La livraison des travaux

La livraison des travaux ne concerne pas les mêmes acteurs que pour la réception des travaux. Il s’agira uniquement du vendeur et de l’acquéreur de l’ouvrage qui pourra par la suite prendre possession de son bien après la remise des clés. Le projet peut désormais prendre fin après cette étape.

Toutes les étapes de construction n’ont pas été détaillées, mais les plus importantes sont expliquées dans cet article. De nombreux autres documents doivent être remplis lors d’un projet de construction comme par exemple la DAACT.


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son site et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Inscrivez-vous à la newsletter