Retour à la page d'accueil

Ouvriers du BTP : tout savoir sur les grilles de qualification et les niveaux

Publié le 19 avril 2021 — Mis à jour le

Partager l'article
grille de qualification et niveaux btp

Les grilles de qualification dans le BTP permettent de fixer le salaire des ouvriers. Le niveau de qualification vous permettra de prétendre à un poste nécessitant les compétences du niveau associé. Mais qu’est-ce qu’une grille de qualification ? Quels sont les différents niveaux ? Et quelle rémunération pouvez-vous obtenir ? Découvrez les enjeux si vous travaillez dans ce secteur.

infographie grille qualification btp

Les grilles de qualification dans le BTP

Qu’est-ce qu’une grille de qualification ?

La grille de qualification est un référentiel qui se compose de 4 niveaux d’emplois permettant de prétendre à des emplois en fonction de vos compétences. Elle permet aux aspirants travailleurs du BTP de savoir à quels emplois ils peuvent postuler en fonction de leurs qualifications. C’est également cette grille qui déterminera la rémunération salariale.

Elle concerne les travailleurs salariés en CDI, CDD ou intérimaires ainsi que les intervenants extérieurs concernés par cette grille.

Cette grille permet aux ouvriers du BTP de prendre les meilleures décisions dans la recherche d’un travail par exemple, ou bien dans le choix des formations et les perspectives d’évolution.

Comprendre une grille de qualification

Plusieurs rubriques sont déterminées par la convention collective de l’entreprise qui recrute : le niveau de l’ouvrier, sa position, son coefficient et le salaire minimum qu’il peut percevoir.

Comment est déterminée une grille de qualification ?

7 critères principaux

La grille de qualification est déterminée par :

  1. Le niveau d’autonomie et d’initiative ;
  2. La technicité ;
  3. L’expertise ;
  4. La formation ;
  5. L’adaptation ;
  6. L’expérience ;
  7. Le contenu en lui-même de l’activité.

chantier avec ouvriers btp

La grille et les coefficients

Un coefficient de rémunération est attribué à un individu lorsqu’il établit un contrat de travail avec une entreprise. Dans le secteur du BTP, ce coefficient va permettre de déterminer la grille de salaire de l’ouvrier. C’est grâce à cela qu’une hiérarchie est établie entre les salariés en fonction de leur niveau de responsabilité.

Le coefficient de chaque employé est obligatoirement indiqué sur sa fiche de paie. Il joue un rôle d’indice sur la rémunération. Plus celui-ci est grand, plus la responsabilité du poste est importante et plus le salaire correspondant est élevé.

Le coefficient de salaire est un indice de rémunération avec une valeur du point qui permet d’effectuer le calcul du salaire de base de chaque ouvrier dans une entreprise. Il débute obligatoirement sur un indice de 100. Si l’ouvrier monte en compétence, ou bien que la valeur de ce point est revue à la hausse par les syndicats, le coefficient de salaire peut augmenter.

Les 4 niveaux de grille de qualification pour les ouvriers du BTP

Niveau I : les ouvriers d’exécution

C’est le premier niveau de qualification dans le BTP et ainsi celui qui requiert le moins de qualifications. Il n’est pas nécessaire de disposer d’une formation ou d’une spécialisation pour occuper ce poste.

Ces ouvriers obéissent aux consignes des ouvriers des niveaux supérieurs. On distingue alors 2 catégories.

Le niveau 1 - Position 1 (N1P1)

L’ouvrier ne doit pas disposer de connaissances particulières. Son travail est supervisé et surveillé et il doit respecter les consignes données.

Le coefficient associé à ce niveau est de 150. Cela correspond à un salaire minimum de 1 526€ brut pour une semaine de 35 heures.

Le niveau 1 - Position 2 (N1P2)

L’ouvrier doit avoir acquis les compétences du N1P1 pour évoluer vers le N1P2. Le travail est contrôlé, les ouvriers peuvent prendre des initiatives et disposent de quelques responsabilités.

Le coefficient associé à ce niveau est de 170. Cela correspond à un salaire minimum de 1 548€ brut pour une semaine de 35 heures.

Niveau II : les ouvriers professionnels

L’ouvrier dispose d’une formation initiale lui permettant de réaliser des tâches avec une certaine technicité. Les contrôles des missions deviennent ponctuels. Ce niveau acquiert une certaine autonomie de la part de l’ouvrier. Il est libre de prendre ses propres initiatives pour réaliser les missions qui lui sont confiées.

Le coefficient associé à ce niveau est de 185. Cela correspond à un salaire minimum de 1 600€ brut pour une semaine de 35 heures.

Niveau III : les compagnons professionnels

Pour ce niveau, 2 catégories se distinguent.

Le niveau 3 - Position 1 (N3P1)

Les compagnons appartenant à ce niveau maîtrisent l’ensemble des spécificités de leur métier comme la lecture de plan, la gestion de document concernant l’exécution du chantier… Ils peuvent également accompagner les ouvriers des niveaux inférieurs et assurer des fonctions de représentation.

Le coefficient associé à ce niveau est de 210. Cela correspond à un salaire minimum de 1 779,5€ brut pour une semaine de 35 heures.

Le niveau 3 - Position 2 (N3P2)

Ces ouvriers sont encore plus autonomes que les ouvriers N3P1. Des missions plus complètes leur sont confiées et leurs tâches sont contrôlées en fin de chantier. Ils peuvent également former les nouveaux ouvriers afin de leur transmettre leur expérience.

Le coefficient associé à ce niveau est de 230. Cela correspond à un salaire minimum de 1 922,7€ brut pour une semaine de 35 heures.

Niveau IV : les chefs d’équipes et maîtres ouvriers

Ce niveau est le plus haut parmi la grille de qualification car c’est celui qui requiert le plus d’expérience. Ce niveau se divise en 2 sous-catégories.

Le niveau 4 - Position 1 (N4P1)

Dans ce niveau, les ouvriers travaillent en totale autonomie avec des missions complexes et techniques. Il joue un rôle de manager, car une équipe est mise à sa disposition. Son rôle est de transmettre son savoir et d'apprendre à réaliser de nouvelles tâches.

Le coefficient associé à ce niveau est de 250. Cela correspond à un salaire minimum de 2 066 € brut pour une semaine de 35 heures.

Le niveau 4 - Position 2 (N4P2)

Ce niveau est réservé aux salariés expérimentés disposant de plusieurs années d’ancienneté. Ils disposent d'une confiance totale de la part de leur hiérarchie. En plus de gérer des missions complexes, ils doivent également diriger une équipe, assurer la sous-traitance ainsi que l’apprentissage des nouveaux collaborateurs.

Le coefficient associé à ce niveau est de 270. Cela correspond à un salaire minimum de 2 209,30 € brut pour une semaine de 35 heures.

chantier dans le btp

La rémunération en fonction de la grille de qualification dans le bâtiment

Niveau

Position

Coefficient

Salaire minimal brut (35 h)

Niveau I : ouvriers d’exécution

N1P1

150

1 526,00 €

Niveau I : ouvriers d’exécution

N1P2

170

1 548,00 €

Niveau II : ouvriers professionnels

N2

185

1 600,00 €

Niveau III : compagnons professionnels

N3P1

210

1 779,50 €

Niveau III : compagnons professionnels

N3P2

230

1 922,70 €

Niveau IV : maître ouvriers et chef d’équipe

N4P1

250

2 066,00 €

Niveau IV : maître ouvriers et chef d’équipe

N4P2

270

2 209,30 €

Ce qu’il faut retenir

Il existe quatre niveaux de qualification pour les ouvriers du BTP permettant de définir le coefficient de salaire de chaque ouvrier. Associé à une grille tarifaire, il sera possible de déterminer la rémunération brute moyenne de l’ouvrier.

Plus le niveau de qualification est élevé, plus le salaire sera plus important. Le niveau de responsabilité est également beaucoup plus important.

Les années d’expériences et les formations permettent à un ouvrier d’augmenter son coefficient de qualification et donc d'augmenter son salaire par la suite.


Partager l'article :

Qui sommes nous

Tracktor est la 1ère plateforme française de location de matériel en ligne.
Le site permet au professionnel de louer un matériel adapté à ses besoins, à proximité de son site et à des prix jusqu'à 40% moins cher en seulement 3 clics.

Newsletter

Parce que l'innovation n'attend pas, prenez une longueur d'avance avec la newsletter Tracktor

Inscrivez-vous à la newsletter