8 conseils pour maîtriser vos coûts de construction

Les entreprises des BTP sont aujourd’hui confrontées à l’obligation d’établir un prix de vente garantissant une certaine rentabilité tout en tenant compte d’un marché de la construction de plus en plus exigeant (concurrence, cadre règlementaire, clients…). Dès lors, la maîtrise des coûts de construction devient fondamentale pour assurer la pérennité de leur activité.

La maîtrise des coûts de construction est à mettre en œuvre à toutes les étapes du cycle de vie d’un chantier.

maitrise des couts de construction

  1. Chiffrez bien vos travaux dans le BTP
  2. Préparez vos chantiers
  3. Pilotez vos projets
  4. Communiquez et anticipez
  5. Investissez dans la qualité
  6. Respectez la règlementation
  7. Livrez vos travaux dans les temps
  8. Dressez le bilan de vos chantiers

1. Chiffrez bien vos travaux dans le BTP

Pour garantir la rentabilité de vos chantiers, il est impératif de maîtriser vos coûts de construction dès la phase de conception.

Les coûts de constructions sont regroupés en :

  • Coûts directs : consommables, main d’œuvre, matériaux, location d’équipements, sous traitance…
  • Coûts indirects : frais généraux, amortissement engins, consommables…

Estimez bien chaque poste de coût en ne laissant rien au hasard (ex : jours fériés ou de congés des membres de l’équipe, augmentation prévue du tarif des fournitures, disponibilité de matériels… en veillant à négocier et obtenir les meilleurs tarifs auprès de vos fournisseurs) car une fois le devis validé, il vous engage et ne peut être modifié sans l’accord du client.

Identifiez à l’avance les risques et incertitudes liées au projet pour en tenir compte dans votre chiffrage au vu de leurs implications potentielles en termes de coûts et de temps.

L’utilisation d’un logiciel de chiffrage spécialisé dans le bâtiment, avec des bibliothèques de tarifs standardisés par corps de métiers peut être d’une aide non négligeable. Il permet de calculer la rentabilité des ouvrages au plus près et ainsi contribuer à une bonne estimation des coûts.

2. Préparez bien vos chantiers

Pour laisser le moins de place aux imprévus et aux dérapages dans les coûts, il faut autant que possible éviter les improvisations de dernier moment. Le chiffrage estimatif validé par le Maître d’Ouvrage, à travers le bordereau de chantier, permet de budgéter, puis de planifier les ressources nécessaires et leur affectation en cours de travaux : stocks de matières et équipements nécessaires, locations, délais de mise à disposition, montages et installations sur site, matériels à louer, disponibilités des membres de l’équipe ou des sous-traitants… qui doivent ainsi être prêts en amont des différentes échéances

3. Pilotez vos projets

Les petits écarts en cours de projet peuvent vite dégénérer et avoir des conséquences majeures sur la livraison de l’ouvrage ou sur les coûts prévus. L’utilisation d’un logiciel de gestion de projet et l’organisation de réunions de chantiers périodiques ainsi que des réunions de crises quand la situation le justifie sont d’une aide inestimable pour mettre les différents intervenants sur le même pied d’égalité à propos de la situation. Cela permet ainsi de trouver et mettre rapidement en place des mesures correctives.

La maîtrise des coûts passe aussi par une bonne gestion de la réalisation des chantiers au quotidien : gestion des stocks, organisation, gestion des déchets, entretien des équipements, rangement, installations…

4. Communiquez, communiquez, communiquez

Une bonne communication entre les intervenants des chantiers (collaborateurs, maître d’ouvrage, maitre d’œuvre, fournisseurs, partenaires, administratifs, sous-traitants…) permet d’éviter les retards et dysfonctionnements potentiels que peuvent causer la méconnaissance, l’incompréhension et les malentendus. Cela peut être favorisé par la mise en place d’une organisation ou d’outils spécifiques (logiciel de suivi de chantier collaboratif, technologie de communication interne, réunions de chantier, affichages, courriers, alertes SMS…)

5. Investissez dans la qualité

Misez sur la qualité en prévenant les retouches, qui, non seulement sont coûteuses, mais retardent aussi la livraison. Une attention particulière est donc à apporter dans la qualité des ressources allouées au projet : matériels, équipements, matériaux, fournitures, sous-traitants, ressources humaines…

Sur ce point, l’investissement dans la gestion des ressources humaines peut faire une grosse différence dans l’efficacité des équipes (formation continue, implication, ambiance au travail, polyvalence, motivation, perspectives d’évolution…)

Enfin, une utilisation intelligente de la technologie (outil numérique, automatisation, équipements, matériaux…) peut contribuer à augmenter la productivité des ressources engagées.

6. Soyez en règle

Pour éviter amendes et suspensions éventuelles, l’entreprise du BTP doit se tenir au courant de la règlementation qui encadre la pratique de son activité et veiller à la respecter (EPI, affichages, autorisations, certificats, embauche, carte BTP, normes sanitaires…).

7. Respectez les délais et conditions de livraison

La livraison d'un ouvrage dans les délais et dans les conditions prévues est un facteur crucial de maîtrise des coûts. En effet, cela permet d’éviter les pénalités de retard, les coûts de fonctionnement liés au temps de travail supplémentaire (main d’œuvre, locations, charges indirectes…) ainsi que les va et viens nécessaires pour respecter les conditions de livraisons spécifiques, sans compter le manque à gagner pour les retards dans le démarrage de nouveaux chantiers et les préjudices pour l’image de marque, la réputation de l’entreprise.

8. Dressez le bilan de vos chantiers

Une fois la livraison terminée, l’entreprise du bâtiment doit idéalement revenir sur le déroulement du chantier et analyser les écarts par rapport aux prévisions, qu’ils soient positifs ou négatifs pour gagner en efficacité sur les prochaines constructions : organisation, techniques, matériaux utilisés, choix des sous-traitants, équipements, installations et sécurité sur site, formations…